"La poésie médievale a eu des regards émerveillés pour le monde et les choses, pour le chant des oiseaux, pour le murmure des arbres dans la forêt, pour le jaillissement des sources, pour la féerie des soirs de lune:
En avril au temps pascour
Que sur l'herbe nait la flour,
L'alouette au point du jour
Chante par moult grand baudour"
Régine Pernoud
sainte chapelle

 

Votez pour ce site au Weborama