"S'il est une époque où l'on ait pleinement usé de la magie verbale, et gouté toute la valeur d'un mot bien enchassé, d'une trouvaille de vocabulaire, c'est au moyen Age. On est allé jusqu'à user purement et simplement des jongleries de mots enchainés les uns aux autres, dans ces extraordinaires fatras qui ne sont ni plus ni moins qu'une utilisation de l'automatisme auquel les sur-réalistes modernes ont fait appel, et le poète se laisse conduire par cet appel d'images successives et de sonorités, sans qu'intervienne l'ordonnance de la pensée et de la logique
Le chant d'une raine
Saine une balaine
Au fond de la mer
Et une siréne
Si emportait Seine
dessus Saint-Omer
Un muet y vint chanter
Sans mot dire à haute haleine..."
Régine Pernoud 

Votez pour ce site au Weborama