Ce n'est qu'au terme de la guerre, un après-midi de printemps, le 26 mars 1918, que les forces françaises pilonnent la ville de Noyon du haut du mont Renaud à quelques kilomètres de la ville, pour faire face à la terrible contre-offensive allemande.

Ce déluge de feu détruisit une ville magnifique, enrichit de huit siècles d'une histoire glorieuse.

Votez pour ce site au Weborama